ATTORNEY


ATTORNEY
ATTORNEY

ATTORNEY, justice américaine

L’attorney at law , ou lawyer , est aux États-Unis le correspondant de l’avocat français. Mais il n’est pas seulement un auxiliaire de la justice, intervenant moyennant un pourcentage qui peut atteindre 50 p. 100 des sommes obtenues comme dommages-intérêts, il est avant tout un conseiller qui aide son client dans tout problème juridique qui se pose à lui et accomplit pour lui les démarches ou les actes requis par la défense de ses intérêts. Il est un notaire ou même un négociateur; il rédige des documents; il remplit des formalités ou accomplit des démarches auprès de l’administration. Aucune règle autre que celles qu’exige l’honnêteté ne restreint sa liberté d’agir.

Les conditions d’admission au barreau varient d’un État à l’autre. Elles comportent normalement le succès à un examen d’aptitude (Bar examination ). Pour se présenter à celui-ci, la possession d’un diplôme correspondant à la licence en droit est de plus en plus requise. Le contrôle des pratiques professionnelles est assuré par les barreaux eux-mêmes avec la coopération des tribunaux; il l’est aussi, sur le plan national, par la puissante American Bar Association.

Parmi les quelque 500 000 lawyers recensés aux États-Unis, les trois quarts seulement exercent effectivement leurs fonctions au barreau, les autres ayant abandonné celui-ci pour travailler notamment au service du gouvernement ou d’entreprises privées, au sein desquelles ils exercent une grande influence. À côté des lawyers qui travaillent de manière isolée, il existe de nombreux cabinets composés de quelques membres, ou organisés en sociétés employant plus d’une centaine de juristes. La gestion de ces dernières est quasi industrielle, et elles ont parfois des bureaux dans le monde entier.

attorney [ atɔrnɛ ] n. m.
• 1768; mot angl., de l'a. fr. atorné (1217), de ato(u)rner « régler, assigner », de tourner
En Grande-Bretagne, Procureur ou avoué. Aux États-Unis, Homme de loi, sorte d'avocat, avoué ou notaire. Attorney général, qui correspond au ministre de la Justice. Les attorneys.

attorney nom masculin (anglais attorney, de l'ancien français atorner, charger quelqu'un de) Auxiliaire de la justice qui, aux États-Unis, cumule les fonctions d'avocat et d'avoué. ● attorney (expressions) nom masculin (anglais attorney, de l'ancien français atorner, charger quelqu'un de) Attorney général, ministre, chef du barreau anglais, qui représente la Couronne auprès des cours supérieures et criminelles ; aux États-Unis, ministre qui représente l'Administration auprès de la Cour suprême et des autres cours supérieures, ou fonctionnaire qui, dans chaque État, représente la collectivité auprès des tribunaux locaux.

attorney
n. m.
d1./d En Grande-Bretagne, auxiliaire de justice qui remplit pour le compte d'un client les fonctions de mandataire, d'avoué.
Aux États-Unis, auxiliaire de justice cumulant les fonctions d'avocat et d'avoué.
d2./d Attorney général: en Grande-Bretagne, officier de la Couronne chargé des poursuites criminelles au nom de celle-ci.
Aux États-Unis, fonction correspondant à celle de ministre de la Justice.

⇒ATTORNEY, subst. masc.
A.— Attorney.
1. En Grande-Bretagne, homme d'affaires ou mandataire, agissant pour son client; p. ext., officier ministériel analogue à l'avoué français :
1. Son père avait mis sur le testament qu'elle [Mlle Rothschild] aura ses millions si elle épousait un homme de sa religion. La petite rencontre à la campagne un bel officier de horse-guards. Ils s'aiment, elle consulte un attorney et lui dit : « Mais je suis juive et si je l'épouse je perds toute ma fortune. — Non, non, il y a un moyen. » Elle se marie. Les attorneys de son père lui disent : « Mais vous n'avez droit à rien. » « Si, Monsieur, lisez le testament. » Il porte : « Si elle épouse un homme de sa religion. Lundi je suis devenue chrétienne. Il est chrétien luthérien. Je l'ai épousé mardi, je suis en règle. »
VIGNY, Le Journal d'un poète, 1842, p. 1178.
2. Aux États-Unis, auxiliaire de Justice dont les fonctions sont analogues à celles de l'avocat ou de l'avoué français.
Rem. Attesté ds ROB. Suppl. 1970; Lar. encyclop. l'atteste également sous le titre attorney and counsellor-at-law.
3. Vieilli. En Angleterre, officier public remplissant les fonctions de procureur (cf. infra B).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe siècle.
B.— Attorney général.
1. En Grande-Bretagne, Procureur du roi :
2. Le jour même, Spears, penaud, vint me dire que l'erreur était reconnue, que les « documents » n'étaient que des faux, que les coupables avaient avoué et que Muselier sortait de prison. Le lendemain, l'attorney-général me rendit visite, m'annonçant que des poursuites étaient intentées contre les auteurs de la machination, notamment plusieurs officiers britanniques, et me priant de désigner quelqu'un pour suivre, au nom de la France libre, l'enquête et le procès; ce que je fis.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, p. 126.
2. Aux États-Unis
a) Ministre choisi par le Gouvernement fédéral pour le représenter auprès de la Cour suprême et des Cours supérieures.
b) Représentant (nommé ou élu) du Gouvernement de l'État auprès des Cours de Justice des États de l'Union.
Rem. 1. Attesté ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Lar. encyclop. 2. On rencontre dans la docum. une attest. unique de l'anc. attorné, subst. masc. (A. FRANCE, Vie de Jeanne d'Arc, 1908, p. 161 : ,,Le lendemain, les attornés lui offrirent quatre pots de vin``). Terme d'hist., inus. Celui qui, par procuration, agit pour un autre.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. En Grande-Bretagne a) 1768 attorney general « chef du barreau, qui partage avec le Lord Chancelier et le Solicitor General les fonctions de ministre de la justice » (VOLTAIRE, Lett. à H. Walpole, 15 juil. ds BONN. : Vous seriez un excellent attorney general. Vous pesez toutes les probabilités); b) 1827 attorney « procureur ou avoué » (HUGO, Cromwell, IV, 7, ibid. : Lequel est attorney? lequel est président? Je ne vois point ici deux avocats, plaidant); 2. Aux États-Unis a) 1866 Attorney-general « ministre de la justice » (Lar. 19e); b) 1960 attorney « homme de loi, sorte d'avocat, avoué ou notaire » (Lar. encyclop.).
Empr. 1 b à l'angl. attorney (BONN., 3, 4, 175; MACK. t. 1, p. 174) attesté en ce sens dep. 1330 (Why Werre, 349 ds MED), 1 a à l'angl. Attorney(-)general attesté en ce sens dep. 1460 (R. Parl. 5, 383a, ibid.), 2 b à l'anglo-amér. attorney (-at-law) attesté en ce sens dep. 1771 (Md. Hist. Mag., XVIII, 227 ds DAE); 2 a empr. à l'anglo-amér. attorney-general attesté en ce sens dep. 1654 (Md. Council Proc. 302, ibid.). L'angl. attorney est empr. au norm. et anglo-norm. aturné, atorné « procureur chargé surtout en Normandie et en Angleterre, de représenter en justice une partie » (1172-74, GARNIER DE PONT-STE-MAXENCE, La Vie de Saint Thomas le martyr, éd. Hippeau, 556 ds T.-L. : Ne sai ke li reis out et li sun aturné) attesté jusqu'en 1704 (LAURIERE, Glossaire du droit françois : prevost attourné) part. passé de l'a. fr. atorner au sens de « charger qqn de, le déléguer à (une tâche spécifique) » (1215 Gr. Charte de J.S. Terre, ibid.), v. atourner.
STAT. — Fréq. abs. littér. :9.
BBG. — BEHRENS Engl. 1927, p. 55. — BOUILLET 1859. — LEP. 1948.

attorney [atɔʀnɛ] n. m.
ÉTYM. V. 1803; mot angl., de l'anc. franç. atorné (1217), de ato(u)rner « régler, assigner ».
En Grande-Bretagne, Homme d'affaires agissant pour son client et dont les fonctions correspondent à celle d'un notaire.Aux États-Unis, Homme de loi remplissant une partie des fonctions de l'avocat et du notaire français. || Les attorneys.
1 Roger (Nimier) et Monsieur Jadis se retrouvèrent au commissariat local de Richmond, gentille bâtisse dans le style windsor, à la façade tapissée de lierre, où les mots constable, attorney, coroner, incarnés par des personnages charmants, prirent soudain un sens concret.
A. Blondin, Monsieur Jadis, p. 210.
(1837; attestation isolée, 1698). || Attorney général (en Grande-Bretagne) : procureur général; (aux États-Unis) : garde des Sceaux, ministre de la Justice.
2 Ils se sont connus alors que le Syndicat du crime avait décidé d'expédier à vingt pieds sous terre l'attorney général Thomas Dewey, accusé de répression illégitime.
Roger Borniche, Gringo, p. 270.
(Syntagme anglais). || District attorney (attorney de district).
3 Mélangé à d'autres détenus, il (Balestrero dans The Wrong Man — Faux coupable — d'A. Hitchcock) est transporté dans la grande prison de Long Island en attendant de comparaître devant le district attorney.
J.-L. Godard, Jean-Luc Godard, in Coll. des Cahiers du cinéma, p. 75.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • attorney — at·tor·ney /ə tər nē/ n pl neys [Anglo French atorné legal representative, from past participle of atorner to designate, appoint, from Old French, to prepare, arrange see attorn]: a person authorized to act on another s behalf; esp: lawyer see… …   Law dictionary

  • attorney — at‧tor‧ney [əˈtɜːni ǁ ɜːr ] noun attorneys PLURALFORM [countable] LAW 1. a person who has the legal right to do things and make decisions on someone else s behalf: • He appointed her his attorney. see also power of attorney …   Financial and business terms

  • ATTORNEY — ATTORNEY. Biblical law requires that the two parties to the dispute shall appear before the Lord, before the priests or magistrates (Deut. 19:17), i.e., in person and not by proxy. It was considered essential that the court should hear all… …   Encyclopedia of Judaism

  • Attorney — At*tor ney, n.; pl. {Attorneys}. [OE. aturneye, OF. atorn[ e], p. p. of atorner: cf. LL. atturnatus, attornatus, fr. attornare. See {Attorn}.] 1. A substitute; a proxy; an agent. [Obs.] [1913 Webster] And will have no attorney but myself. Shak.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Attorney — auch Attorney at law bezeichnet in zahlreichen Rechtsordnungen der Welt einen Rechtsanwalt. Begriffsgeschichte Historisch hat sich die Bezeichnung im mittelalterlichen England entwickelt: Das Recht und die Gerichte waren dort in Common Law mit… …   Deutsch Wikipedia

  • attorney — early 14c. (mid 13c. in Anglo Latin), from O.Fr. atorné (one) appointed, pp. of aturner to decree, assign, appoint, from atorner (see ATTORN (Cf. attorn)). The legal Latin form attornare influenced the spelling in Anglo French. The sense is of… …   Etymology dictionary

  • Attorney —   [ət ɔːnɪ, englisch], Vertreter, Anwalt, in den USA Rechts (Attorney at law) oder Staatsanwalt (District Attorney). Der Attorney General ist in Großbritannien oberster Kronanwalt (Mitglied der Regierung und ihr Berater in Rechtsfragen), in den… …   Universal-Lexikon

  • attorney — Under Title 11 U.S.C. Section 101: (4) The term attorney means attorney, professional law association, corporation, or partnership, authorized under applicable law to practice law. United Glossary of Bankruptcy Terms 2012 …   Glossary of Bankruptcy

  • Attorney — (engl., spr. ättöhrnĭ), früher die Bezeichnung der in den engl. gemeinrechtlichen Gerichtshöfen zugelassenen Anwälte (s. auch Barrister und Solicitor). – Attorney General (spr. dschénnĕräll), erster der beiden engl. Kronanwälte, Vertreter der… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Attorney — At*tor ney, v. t. To perform by proxy; to employ as a proxy. [Obs.] Shak. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.